Une académicienne au CEDRE

Delphine Misonne, directrice du CEDRE, est devenue académicienne. Elle fait désormais partie de de la classe des Lettres et des Sciences morales et politiques de l’Académie royale de Belgique, qui a reçu ses quatorze nouveaux membres ce samedi 30 septembre 2023.

Il s’agit d’une distinction prestigieuse récompensant un parcours scientifique exceptionnel et remarqué.

Le choix des nouveaux membres est le résultat d’une élection au sein de chacune des classes (les autres classes sont spécialement dédiées aux sciences, aux arts ou aux aspects ‘technologie et société’), les noms des éventuels futurs membres étant proposés par les académicien.nes eux-mêmes.

Sachant que les disciplines de la Classe des Lettres et des Sciences morales et politiques couvrent un large spectre, les membres préssentis doivent faire preuve de curiosité intellectuelle et être prêts à l’inattendu. L’acceptation de la possibilité d’un voyage à grands risques et au résultat incertain était d’ailleurs au cœur du discours d’accueil prononcé par le Secrétaire perpétuel, invitant à un nouveau départ et surtout pas à un constat d’aboutissement – ce n’est pas du tout encore le moment !

Delphine Misonne est juriste et spécialisée dans les enjeux de l’environnement et du climat. Elle reste bien sûr professeure à l’UCLouvain et chercheuse qualifiée au FNRS, ce qui est avant tout son métier. Elle dirige également le CEDRE, le centre d’étude consacré au droit de l’environnement et au patrimoine à Saint-Louis.



Citer ce billet
Delphine Misonne (2023, 4 octobre). Une académicienne au CEDRE. CEDRE, Droit Environnement Patrimoine. Consulté le 13 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mhpt